Comment créer une campagne emailing efficace ?

La campagne emailing est l’outil professionnel et marketing par excellence. Beaucoup avait prédit sa fin, à tort. L’email reste aujourd’hui le canal préféré des internautes pour interagir avec une marque, devant les réseaux sociaux.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

Voici 6 conseils de nos spécialistes en marketing digital pour réussir votre campagne emailing :

  1. Définissez clairement l’objectif de votre campagne

La première question à vous poser est “ pourquoi créer un emailing? ”. 

Chacune de vos campagnes doivent avoir un seul objectif clairement défini. 

Il doit également être en accord avec la stratégie globale de votre entreprise. Visibilité, accroissement du trafic sur votre site internet, inscription à un événement…

Cette étape vous permettra ensuite de déterminer l’objet, le contenu et les CTA de votre email.

Enfin, notez qu’un seul objectif vous permettra de mesurer plus simplement vos performances.

  1. Soignez l’objet

L’objet de votre email sera le premier élément que votre interlocuteur verra à sa réception. C’est l’élément le plus important de votre campagne. En d’autres termes, c’est l’élément qui va déclencher l’ouverture ou non de votre email.

Un titre percutant sera plus susceptible d’inciter votre interlocuteur à ouvrir votre email. 

  1. Personnalisez le contenu

Aujourd’hui, le mass mailing ne fonctionne plus. Même avec des bons objets et des messages plus ou moins pertinents, il y a de fortes chances que votre campagne finisse dans les spams de vos destinataires. En effet, l’attention de vos prospects/clients sera proportionnelle à la personnalisation du contenu que vous lui proposerez.

Commencez par vous adresser à votre interlocuteur directement en utilisant son nom et son prénom. Mais bien entendu, il faut aller au-delà de ça. Analysez ses habitudes, ses centres d’intérêts… Offrez-lui du contenu pertinent, qui l'intéresse pour le fidéliser.

Aujourd’hui, les prospects s’attendent à des expériences personnalisées et authentiques avec votre marque.

  1. Misez sur les call-to-action

Le  CTA ou call-to-action, est le moyen d’atteindre votre objectif, l’action principale de votre e-mail

Celui-ci doit être visible et lisible dès le premier regard, placez le au dessus de la ligne de flottaison de votre email (c’est-à-dire avant que l’utilisateur ne doivent utiliser la barre de défilement), il sera plus efficace.

Utilisez un verbe d’action, à l’impératif par exemple, le message doit être percutant et inciter l’utilisateur à passer à l’action.

Choisissez une couleur qui contraste du reste de votre email pour attirer immédiatement l’œil du destinataire.

Nous vous conseillons de n’utiliser qu’un seul CTA pour ne pas perdre l’attention de votre interlocuteur et le guider dans sa lecture.

  1. Choisissez scrupuleusement la date et le jour d’envoi

Le choix du créneau d’envoi de votre campagne sera décisif. Il a une incidence sur le taux d’ouverture de vos emails.

Il est préférable d’opter pour le mardi ou le jeudi, qui restent les jours d’envoi les plus susceptibles d’atteindre un grand nombre de vos contacts, les lundis et vendredis étant à éviter.

Il est conseillé de privilégier le début de matinée (avant 11h) et le début d’après-midi avant que vos destinataires ne soient trop sollicités.

  1. Mesurez l’efficacité de votre campagne

Derniers conseils mais pas des moindres : analysez vos KPI’s.

Mesurer va vous permettre de savoir si vous avez atteint votre objectif, comprendre et analyser les attentes de vos cibles et optimiser vos paramètres afin que vos campagnes ne soient pas considérées comme spams.

Pour mesurer l’efficacité de vos campagnes emailing, de nombreux indicateurs sont à votre disposition : 

Une campagne emailing  peut donc être mise en place rapidement et ses résultats estimés promptement (plus de 21% des mails sont ouverts dans la première heure suivant l’envoi). Toutes les solutions emailing permettent aujourd’hui de consulter à n’importe quel moment les statistiques de vos campagnes emailing.

Souvenez-vous que plus vous affinez votre stratégie, plus vos campagnes emailings seront efficaces.

Le Marketing Digital, à quoi ça sert ?

A l’aube de la digitalisation du monde actuel, le marketing digital apparaît comme la suite logique de l’évolution des techniques marketing.

C’est un univers qui regroupe de multiples pratiques usant des canaux digitaux, dans le but d’atteindre des objectifs précis et mesurables.

Aujourd’hui plus que jamais, les entreprises ont besoin de soigner leur e-réputation et d’établir une interaction permanente avec leurs clients si elles veulent avoir une place dans cette nouvelle ère numérique.

Le marketing digital creuse le fossé de l’obsolescence entre les techniques traditionnelles et les techniques modernes.

Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Pourquoi faire du Marketing Digital et comment ? Véritable tendance ancrée, c’est le résultat de l’évolution de nos comportements d’achats.

Le Marketing Digital désigne l’ensemble des actions/pratiques marketing utilisant tous les supports et canaux digitaux pour promouvoir une entreprise (mais pas seulement ⇒ associations, collectivités, personnalités, etc…) et ses produits/services, acquérir de la clientèle et augmenter la puissance de vente.

Contrairement aux méthodes traditionnelles de marketing, le marketing digital recentre le client au cœur de la stratégie. En accompagnant et en impliquant le visiteur/prospect/client tout le long du processus d’achat.

L’interactivité et la relation avec le client sont vraiment au centre dans une stratégie de Marketing Digital.

A ne pas confondre avec le Webmarketing, orienté exclusivement vers le web, c’est-à-dire via le site internet de l’entreprise. En webmarketing, on ne fait pas appel aux autres supports/canaux de technologie digitale (exemple : le SMS Marketing).

La différence avec le marketing digital réside donc dans l’utilisation des supports et canaux.Avant de mettre en place une stratégie de Marketing Digital, il faut penser aux objectifs de la stratégie.

Pourquoi la mettre en place ?

Une des principales raisons est l’évolution de nos comportements d’achat.

En effet, en tant que consommateur, nous cherchons par nous mêmes les informations que nous voulons obtenir. Ainsi, nous ne souhaitons plus être dérangés par des publicités intrusives. Nous souhaitons que les entreprises s’adaptent à notre parcours d’achat et nous accompagnent.

C’est dans ce cadre qu’aujourd’hui, le marketing digital est impératif pour votre entreprise si vous voulez surveiller et améliorer votre e-reputation ainsi qu’interagir directement avec vos prospects/clients.

Il est devenu un enjeu stratégique incluant de nombreux avantages en terme de :

Implicitement, l’interactivité augmentée dans la relation avec vos prospects/clients va permettre d’adapter votre offre de produit/service plus rapidement et plus efficacement aux attentes qu’avec les méthode traditionnelles.

Explicitement, le marketing digital va permettre à votre entreprise de se différencier de la concurrence grâce à une stratégie sur mesure.

Enfin, l’analyse des résultats de performances est rendu beaucoup plus facile grâce aux KPIs (Key Performance Indicator ou "Indicateurs Clefs de Performance"). Une fois établis, ils sont facilement mesurables et reflètent parfaitement les performances de votre entreprise sur une période. C’est la base.

Votre site doit respecter votre charte graphique, être ergonomique et visuellement propre afin que l’on vous reconnaisse et que l’on ait envie de le visiter.

L’enjeu est d’accompagner chaque visiteur vers la conversion au travers de call-to-action minutieusement bien placés. Tout l’enjeu est d’organiser la structure et le contenu de votre site web de façon à ce que celui-ci se positionne à la première place des recherches sur les moteurs de recherche.

Principalement des campagnes adwords sous forme d’annonces avec textes et images permettant d’assurer une promotion (cabinet, produits/services, etc…) Le Content Marketing est inévitable.
Vous pouvez créer un contenu marketing spécifique en fonction de vos objectifs. Le but étant que le consommateur trouve facilement le produit / service dont il a besoin grâce au contenu diffusé.

Exemple : Augmenter les ventes d’un produit/service ⇒ créer un contenu qui traite les problématiques liées à ce produit/service. Cette pratique consiste à promouvoir votre entreprise et son contenu sur les réseaux sociaux, vous pouvez mettre en place : le Social Selling ou l'Employee Advocacy. C’est une forme du marketing digital qui prend de plus en plus d’ampleur. Il désigne l’ensemble des techniques marketing basées sur l’utilisation des terminaux mobiles, notamment les smartphones et tablettes multifonctions.

Exemple : vous pouvez mettre en place une application mobile, une campagne SMS, etc... Aujourd’hui, l’usage de l’emailing par le biais de newsletter répond principalement à des problématiques de fidélisation .Vous pouvez recevoir une commission en échange de la promotion d’un produit/service. A l’inverse vous pouvez demander la promotion d’un de vos produits/services.Elles s'apparentent à des relations publiques classiques, transposées dans l'univers digital.Vous pouvez développer votre présence en ligne via des publications web, des blogs, et d'autres sites axés sur le contenu.

Exemple : Tenir un blog, faire du Guest-Blogging, des podcasts, des vlogs, etc…Réfléchir à sa stratégie de Marketing Digital c’est bien, mais penser à mesurer son impact sur votre entreprise, c’est encore mieux !

En effet, l’environnement digital évolue avec une telle vitesse que vous devez mettre en place des indicateurs (Key Performance Indicators ⇒ KPIs) avec des outils de reporting adéquats pour suivre et mesurer vos performances digitales.

Au risque de faire échouer votre stratégie de marketing digital !

Si vous ne mettez pas en place de KPIs, comment savoir si vos performances s’améliorent avec vos résultats ou inversement ? Comment savoir ce qui marche, ce qui ne marche pas ?

Ce n’est pas possible !

L’enjeu principal de l’implémentation des KPIs est l’analyse des données qui en découle.

Grâce à ces données, vous serez en mesure de savoir quelle action a été plus efficace, quelle action l’a été moins, etc…

Vous pourrez ensuite ajuster votre stratégie de marketing digital en conséquence afin qu’elle soit de plus en plus efficace (si elle ne l’est pas déjà).

Inbound Marketing & Outbound Marketing, entre opposition et complémentarité

Si l’Inbound marketing et l’Outbound marketing semblent être à juste titre deux stratégies marketing complètement différentes, elles sont néanmoins fondamentalement  complémentaires. Le principe de la première est de faire venir le client à soi. Et la seconde consiste à aller le chercher là où il se trouve.

Qu’est-ce qui les différencie ? Qu’est-ce qui les rapproche ?

L’Outbound marketing, c’est-à-dire littéralement le marketing sortant, est la forme la plus traditionnelle de marketing : la communication, unidirectionnelle, s’effectue dans le sens de l’annonceur vers le consommateur.

Certes, il n’y a pas besoin de mettre en œuvre une stratégie complexe pour toucher un large public mais cette technique implique souvent un marketing de masse, souvent intrusif, et généralement plutôt onéreux.

Les leviers traditionnels de l’Outbound Marketing :

L’Inbound Marketing, ou marketing entrant, est la forme la plus contemporaine de marketing :

Sous forme de Content Marketing, il consiste à “attirer” les clients vers soi en créant un contenu à valeur ajoutée, du contenu qu’il est susceptible d’aller chercher par lui-même et qu’il trouvera sur des supports internes ⇒ Welcome to the user journey !

La stratégie marketing de l’Inbound se caractérise par une communication bidirectionnelle, dans laquelle l’entreprise communique vers le consommateur et inversement.

Elle implique une présence sur les réseaux sociaux difficilement évitable, un feedback important et un coût nettement moins onéreux que les techniques traditionnelles. Une bonne stratégie d’Inbound Marketing doit prendre en compte 3 étapes :

  1. Découverte ⇒ Attirer les visiteurs
  2. Considération ⇒ Transformer ces visiteurs en prospects
  3. Décision ⇒ Transformer ces prospects en clients

Les leviers traditionnels de l’Inbound Marketing :

En Outbound marketing, la marque envoie des messages marketing, promotionnels et publicitaires qui viennent interpeller positivement ou négativement le “client” en fonction de son intérêt pour le message.

En plus d’avoir besoin de budgets importants, seules les plus grandes marques parviennent encore à obtenir un retour sur investissement satisfaisant en outbound. Les consommateurs sont lassés d’être submergés quotidiennement de messages marketing. Comme un sentiment de matraquage publicitaire et d’intrusion qui peut même les faire se détourner d’une marque.

En Inbound marketing la marque développe du contenu dont la finalité est d’intéresser et donc d’appâter le visiteur, le prospect ou le client. Cette technique prend en compte l’évolution du comportement des consommateurs, à savoir qu’ils évitent au maximum de se confronter aux messages publicitaires qui les sollicitent en permanence, par n’importes quels moyens et sur n’importes quels supports.

Le visiteur-consommateur va être attiré sur un site web d’une marque pour le contenu que le site web en question aura proposé et mis à sa disposition (voir leviers ci-dessus). Il va donc logiquement commencer à créer un lien avec la marque et ainsi progressivement passer de visiteur à prospect et de prospect à client ! Cette stratégie prend plus de temps à mettre en place mais se révèle être toujours payante sur le long terme.

L’Inbound propose, le consommateur dispose. A l’inverse, l’Outbound impose.

Ces deux stratégies s’opposent en théorie, mais dans les faits, l’inbound et l’outbound marketing sont complémentaires.

En effet, là où l’Inbound Marketing va permettre d’interagir avec les visiteurs-consommateurs, l’Outbound Marketing va permettre de leur adresser des messages ciblés/orientés en fonction de leurs besoins. Des actions d’Outbound marketing vont venir compléter des actions d’Inbound marketing à mesure que la conclusion de l’achat est proche. Aux contacts par email, succèdera un appel commercial s’il s’avère que le lead généré en inbound est suffisamment mature.

Si le lead en question n’est pas encore mature, il va rentrer en phase de lead nurturing plus ou moins longue.

Pendant cette phase, le lead sera alimenté régulièrement en contenus ciblés avec, pour objectif : arriver à le transformer en client.

Dans la pratique, c’est par email (Outbound) que ces contenus ciblés (Inbound) lui seront proposés.

Ce processus nous montre la réelle complémentarité qu’il y a entre ces deux techniques.

Il n’y en a pas une meilleure que l’autre, il y a juste un choix à faire en terme de dosage sur l’utilisation de l’Inbound et de l’Outbound Marketing.

La Méthode Agile Chez booge

La méthode agile vient se supplanter à la méthode traditionnelle qui est arrivé à sa limite. On parle de LA méthode agile cependant il y en a plusieurs. La plus répandue et celle dont on va parler dans cet article est la méthodologie Scrum, c’est aussi celle que nous utilisons chez booge.

La méthode agile est un ensemble des méthodes et pratiques basées sur les valeurs et les principes du Manifeste Agile ou “Agile Manifesto”.

Ce Manifeste Agile est naît du besoin de ralentir le taux d’échecs des projets informatiques aux Etats-Unis, lors d’une réunion rassemblant 17 experts en développement logiciels.

Il fait ressortir 4 valeurs :

Ainsi que 12 principes :

Cette méthode admet une organisation du travail en cycles courts ; elle permet aux équipes de développement de gérer la mise au point d’un produit de manière souple et adaptative.

De plus, elle est axée sur l’itération et la prise de “feedback”, en opposition avec l’approche traditionnelle “Waterfall” ou “Cycle en V”.C’est une nouvelle façon de voir la gestion de projet plus flexible et centrée sur la satisfaction du client.

En effet, l’approche traditionnelle implique un client qui va devoir donner et expliquer tous les détails de son projet à son prestataire/fournisseur de service, en mettant un place un cadre strict avec un cahier des charges, un budget ainsi que des dates butoires à respecter, souvent en cycle long. Cette méthode est rigide, elle ne laisse pas beaucoup de place au changement ou à l’évolution du besoin client et n’aboutit pas toujours à sa satisfaction.

L’approche agile va permettre au client de mieux s’impliquer dans son projet, du début jusqu’à la fin, en adoptant un processus itératif et incrémental ainsi qu’en communiquant de façon direct avec son prestataire/fournisseur de service. Cette approche considère que le besoin du client n’est pas figé, mais évolue avec le temps.

AvantagesInconvénients
  • Plus de flexibilité
  • Meilleure visibilité du projet (Ajustements/Modifications/Contrôle Qualité)
  • Cycles courts
  • Maîtrise du budget (par itération)
  • Time-to-market réduit
  • Hiérarchie abolie
  • Cahier des charges allégé
  • Le client doit être prêt à s’impliquer/s’investir dans son projet
  • Difficile à mettre en place dans des structures hiérarchiques fortes à fonctionnement collaboratif.
  • Peu de place à la documentation

Chez booge, nous appliquons la méthode Agile, et plus spécifiquement la méthode Scrum.

Autrement dit, nous utilisons le “framework” Scrum qui s’organise autour de :

Nous avons 3 Product Owners qui s’occupent de mettre en place une stratégie de marketing digital à 360 degrés pour les clients de booge :

Les PO vont définir les tâches à réaliser consignées dans un tableau de suivi (sur Trello) pour que le produit soit opérationnel, c’est le product backlog.

Le sprint, qui représente une itération de développement, dure en général une semaine et, le lundi, c’est le jour de cérémonie agile avec toute l’équipe digitale.

Durant ces cérémonies, dans un premier temps, chacun met en avant les facilités et les difficultés qu’il a rencontrées durant la semaine. Puis, les tâches à réaliser sont redéfinies et redistribuer.

Enfin, chacun évoque ce qu’il a ressenti comme points forts et points faibles de l’équipe durant le sprint pour faire sortir des axes d’amélioration.

vulputate, dolor diam ut dapibus libero.