Comment créer une campagne emailing efficace ?

La campagne emailing est l’outil professionnel et marketing par excellence. Beaucoup avait prédit sa fin, à tort. L’email reste aujourd’hui le canal préféré des internautes pour interagir avec une marque, devant les réseaux sociaux.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

Voici 6 conseils de nos spécialistes en marketing digital pour réussir votre campagne emailing :

  1. Définissez clairement l’objectif de votre campagne

La première question à vous poser est “Pourquoi créer un emailing?”. 

Chacune de vos campagnes doivent avoir un seul objectif clairement défini. 

Il doit également être en accord avec la stratégie globale de votre entreprise. Visibilité, accroissement du trafic sur votre site internet, inscription à un événement…

Cette étape vous permettra ensuite de déterminer l’objet, le contenu et les CTA de votre email.

Enfin, notez qu’un seul objectif vous permettra de mesurer plus simplement vos performances.

  1. Soignez l’objet

L’objet de votre email sera le premier élément que votre interlocuteur verra à sa réception. C’est l’élément le plus important de votre campagne. En d’autres termes, c’est l’élément qui va déclencher l’ouverture ou non de votre email.

Un titre percutant sera plus susceptible d’inciter votre interlocuteur à ouvrir votre email. 

  1. Personnalisez le contenu

Aujourd’hui, le mass mailing ne fonctionne plus. Même avec des bons objets et des messages plus ou moins pertinents, il y a de fortes chances que votre campagne finisse dans les spams de vos destinataires. En effet, l’attention de vos prospects/clients sera proportionnelle à la personnalisation du contenu que vous lui proposerez.

Commencez par vous adresser à votre interlocuteur directement en utilisant son nom et son prénom. Mais bien entendu, il faut aller au-delà de ça. Analysez ses habitudes, ses centres d’intérêts… Offrez-lui du contenu pertinent, qui l'intéresse pour le fidéliser.

Aujourd’hui, les prospects s’attendent à des expériences personnalisées et authentiques avec votre marque.

  1. Misez sur les call-to-action

Le  CTA ou call-to-action, est le moyen d’atteindre votre objectif, l’action principale de votre e-mail. 

Celui-ci doit être visible et lisible dès le premier regard, placez le au dessus de la ligne de flottaison de votre email (c’est-à-dire avant que l’utilisateur ne doivent utiliser la barre de défilement), il sera plus efficace.

Utilisez un verbe d’action, à l’impératif par exemple, le message doit être percutant et inciter l’utilisateur à passer à l’action.

Choisissez une couleur qui contraste du reste de votre email pour attirer immédiatement l’oeil du destinataire.

Nous vous conseillons de n’utiliser qu’un seul CTA pour ne pas perdre l’attention de votre interlocuteur et le guider dans sa lecture.

  1. Choisissez scrupuleusement la date et le jour d’envoi

Le choix du créneau d’envoi de votre campagne sera décisif. Il a une incidence sur le taux d’ouverture de vos emails.

Il est préférable d’opter pour le mardi ou le jeudi, qui restent les jours d’envoi les plus susceptibles d’atteindre un grand nombre de vos contacts, les lundis et vendredis étant à éviter.

Il est conseillé de privilégier le début de matinée (avant 11h) et le début d’après-midi avant que vos destinataires ne soient trop sollicités.

  1. Mesurez l’efficacité de votre campagne

Derniers conseils mais pas des moindres : analysez vos KPI’s.

Mesurer va vous permettre de savoir si vous avez atteint votre objectif, comprendre et analyser les attentes de vos cibles et optimiser vos paramètres afin que vos campagnes ne soient pas considérées comme spams.

Pour mesurer l’efficacité de vos campagnes emailing, de nombreux indicateurs sont à votre disposition : 

  1. Le taux d’ouverture : le ratio d’emails ouverts par vos contacts par rapport au nombre d’emails envoyés lors de votre campagn. Il vous permettra d’évaluer le taux d’engagement de votre liste de contacts ou encore la pertinence de votre objet
  2. Le taux de clic : le ratio d’emails dans lesquels un contact aurait cliqué sur un lien, par rapport au nombre d’emails envoyés lors de votre campagne. Il va permettre d’évaluer l’efficacité de vos boutons d’actions (Call-To-Action) et la pertinence et l’intérêt de vos offres
  3. Le taux de réactivité, il correspond au ratio d’emails dans lesquels un contact aurait cliqué sur un lien par rapport au nombre d’emails ouverts. 
  4. Le taux de spam correspond au pourcentage de plaintes (déclaration comme courrier indésirable) qu’a généré votre campagne. Il va permettre d’évaluer l’intérêt et la pertinence de votre campagne pour votre liste
  5. Le taux de rebonds fait référence au ratio d’emails qui retournent à l’expéditeur avec un message d’erreur car il n’a pas pu être délivré, par rapport au nombre total d’emails envoyés. Ces messages d’erreur sont aussi appelés “bounces”. Vous pourrez ainsi évaluer la fiabilité et l’obsolescence de votre liste ou si vous êtes considéré comme un spam auprès des fournisseurs d’accès internet (FAI).
  6. Le taux de désinscription correspond au nombre de contacts qui, après avoir reçu votre email (campagne), ont décidé de se désinscrire de votre liste. Vous pourrez ainsi analyser la performance de votre campagne, l’intérêt et l’engagement de votre liste ou encore la pression marketing que vous effectuez sur votre liste. 

Une campagne emailing  peut donc être mise en place rapidement et ses résultats estimés promptement (plus de 21% des mails sont ouverts dans la première heure suivant l’envoi). Toutes les solutions emailing permettent aujourd’hui de consulter à n’importe quel moment les statistiques de vos campagnes emailing.

Souvenez-vous que plus vous affinez votre stratégie, plus vos campagnes emailings seront efficaces.

sem, non at mattis vel, leo.